Indication des prix : comment se mettre en règle en 2022 ?

5/5
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
prijslijst op terras

Le SPF Economie effectue actuellement des contrôles dans l’Horeca afin de vérifier si les commerçants respectent la législation. En pratique ça veut dire qu’on vérifie si l’affichage est clair et complet. En plus, on vérifie le traitement des plaintes des clients. Il y a des modifications dans la loi.

Modification 1 : visibilité des prix à l’extérieur.

Art.1 : Toute entreprise qui offre de l’hébergement, des repas, des plats ou des boissons, indique par écrit, d’une manière lisible, apparente et non équivoque, le prix des services qu’elle fournit, à un endroit nettement visible de l’extérieur de l’établissement commercial. 

Concrètement, l’indication  des prix des produits comme des services à consommer sur place devra être complète, claire (sans ambiguïté), lisible et visible de l’extérieur de l’établissement Horeca. Le consommateur doit pouvoir consulter le prix avant d’entrer dans l’établissement commercial. Attention une terrasse est considérée comme faisant aussi partie de l’établissement. 

RENCONTREZ DES FOURNISSEURS HORECA ET CONSULTANTS TRÈS FIABLES.
Voulez-vous également votre entreprise dans ce carrousel ? CLIQUER ICI.

Modification 2 : visibilité des prix à l’intérieur pour l’hébergement

Art.2 : Toute entreprise qui offre de l’hébergement peut en indiquer le prix à l’intérieur de l’établissement commercial d’une manière lisible, apparente et non équivoque à un endroit librement accessible pour le consommateur. Si l’entreprise offre d’autres services, elle met leur prix à la disposition du consommateur. 

 De plus, un établissement du secteur Horeca qui propose un service d’hébergement devra aussi  indiquer : ses prix par type de séjour, par type de chambre (chambre seule, chambre double, chambre avec balcon, etc.), les différentes possibilités (pension, demi-pension, etc.)  et les prix de tous les services offerts, à l’intérieur de son établissement à un endroit accessible à tous.  Dans le cas des différents services,  l’entreprise est libre de déterminer l’endroit où le consommateur peut consulter ces informations : dans la chambre (par exemple via une brochure, le canal d’information à la télévision…), dans le hall, … 

affichage des prix

Modification 3 : Comment le faire pour toute la gamme des boissons ?

Art. 3. Sans préjudice de l’article, 1er, toutes les entreprises qui offrent des repas, des plats ou des boissons peuvent limiter l’indication du prix des boissons offertes à un endroit nettement visible de l’extérieur aux boissons les plus représentatives pour chaque catégorie. L’entreprise met à disposition du consommateur, à l’intérieur de l’établissement commercial, une liste de prix complète de tous les repas, plats et boissons offerts. 

Modification 4 : Toujours concernant les boissons

Art. 4. Les restaurants et les cafés doivent respecter le principe général d’indication des prix, mais, dans le cas des boissons,  peuvent se limiter à l’indication des prix des boissons les plus représentatives pour chaque catégorie, par exemple, boissons rafraîchissantes, boissons chaudes, bières, vins, boissons fortes… Dans tous les cas, l’obligation d’indication des prix ne peut être limitée aux technologies de l’information comme le site internet du restaurant ou de l’hébergement touristique. Ces possibilités d’indication des prix ne peuvent qu’être complémentaires.  

RENCONTREZ CES TOPPERS DE L’HORECA ET DU CATERING.
Voulez-vous également votre établissement horeca ou entreprise de catering dans ce carrousel? CLIQUER ICI.

Conclusion:

Le consommateur doit pouvoir, à l’endroit où il veut acheter, prendre connaissance des prix sans frais et l’entreprise doit les mettre à sa disposition. 

Pour terminer, ce nouvel arrêté remplace les règles précédentes. 

affichage des prix

Horeca Bruxelles

En 1975 les trois fédérations, Fédération Horeca Bruxelles, Fédération Horeca Vlaanderen et Fédération Horeca Wallonie, ont vu le jour. Au départ l’idée était de fonder une association professionnelle nationale unique. A la veille de la guerre, le 3 juin 1939, fut constituée « l’Union des Hôteliers, Restaurateurs, Débitants de boissons et Assimilés de Bruxelles ». C’est suite à la réforme de l’Etat, dans les années septante, qui instituait en Belgique trois régions distinctes dotées chacune d’un territoire et appelées à agir surtout dans le domaine économique que l’on scinda en trois l’association patronale.

Partagez cet article!

Connaissez-vous d’autres professionnels, cuisiniers amateurs, collègues, amis et/ou connaissances qui pourraient également bénéficier de nos articles de blog? Nous serions très heureux si vous partagez cet article dans votre réseau. C’est facile avec les boutons de médias sociaux ci-dessous. Merci!

Source : Fédération Horeca Bruxelles

http://federation horeca bruxelles 

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

abonnez-vous gratuitement

Abonnez vous gratuitement à Horeca Webzine et recevez les news, des conseils précieux, faits divers, histoires inspirantes et offres de et pour le secteur horeca dans votre boîte aux lettres toutes les deux semaines le samedi matin.

Sans rien faire de plus, vous courez également la chance de gagner de nombreux cadeaux culinaires toutes les deux semaines.

Afin de personnaliser la newsletter, nous aimerions savoir qui vous êtes. Pour chaque liste cochées, vous recevrez une newsletter personnalisée.

L'abonnement gratuit à Horeca Webzine peut être résilié à tout moment.

NOUVEAUX POSTES