L’hôtellerie-restauration en France cherche 200 000 saisonniers en Tunisie

5/5
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
restaurant france tunisie saisonniers

Plus de 200 000 postes saisonniers pourraient être non-pourvus cet été en France. Face à cette pénurie de main d’œuvre, l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (Umih) souhaite recruter du personnel en Tunisie pour l’été. 

Le secteur de l’Horeca n’attira plus

La pandémie du coronavirus a perturbé plusieurs jeunes dans leurs études mais aussi dans leurs jobs d’étudiants. Avec de nombreux secteurs fermés, ils ont dû se passer de leur gagne-pain pendant une longue période.

Aujourd’hui, les étudiants sont de retour dans les commerces, les hôtels ou encore les restaurants. Toutefois, travailler dans le secteur de l’Horeca n’attire plus les foules.

personnel salaire postcovid-25-Horeca-Webzine-Manutan-terras
La pandémie du coronavirus a perturbé plusieurs jeunes dans leurs études

UMIH

L’UMIH est la première organisation professionnelle des cafés, hôtels, restaurants, établissements de nuit, indépendants en France.

Issue du regroupement de plusieurs organisations patronales, l’UMIH représente, défend et promeut les professionnels indépendants de l’hôtellerie, de la restauration, des bars, des cafés, des brasseries, du monde de la nuit et des professions saisonnières, dans toutes les régions et départements de France.

Fédérant 71% des entreprises syndiquées, l’UMIH est le premier syndicat patronal du secteur CHRD (cafés – hôtels – restaurants – discothèques) et l’un des plus importants syndicats patronaux français.

L’UMIH est présente et active dans tous les départements français, en métropole et en outre-mer, avec plus de 2 000 élus et 400 collaborateurs qui assurent au quotidien la promotion et la défense de nos professions.

L’UMIH est ainsi en contact direct avec les établissements adhérents et en mesure de les accompagner au quotidien dans la gestion de leur entreprise.
Ce maillage territorial permet une connaissance du terrain et une appréhension globale et précise des enjeux du secteur.

UMIH horeca france

Manque de bras

L’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH) discute depuis six mois avec le ministère français de l’Intérieur et l’équivalent de Pôle emploi en Tunisie. À l’approche de l’été, les restaurateurs et les hôteliers français craignent de manquer de bras. 

Malgré la hausse de 16% des plus bas salaires, négociée en décembre dernier, l’Umih, principale organisation du secteur, s’inquiète. Plus de 200 000 postes saisonniers pourraient être non pourvus cet été, soit deux fois plus que les années précédentes. Alors, l’Umih regarde vers la main-d’œuvre étrangère.

RENCONTREZ DES FOURNISSEURS HORECA ET CONSULTANTS TRÈS FIABLES.
Voulez-vous également votre entreprise dans ce carrousel ? CLIQUER ICI.

Jeunes Tunisiens diplômés

L’Umih envisage d’embaucher pour l’été des jeunes Tunisiens diplômés d’écoles spécialisées de l’autre côté de la Méditerranée et qui ne trouvent pas de travail dans leur pays. 

Ils pourront déposer leur candidature sur une plateforme de recrutement. « On commence par la Tunisie, parce que c’est eux qui sont demandeurs », explique Thierry Grégoire, le président de l’Umih saisonniers qui porte le projet. 

« Puis il y a de bonnes pratiques administratives et juridiques avec eux, et l’objectif, c’est qu’en 2023, on ait des milliers et des milliers de candidatures. » 

Maximum 5 mois

Les saisonniers tunisiens viendront travailler jusqu’à cinq mois maximum. Ils seront payés au moins au Smic, en respectant les grilles de salaire établies dans la branche de l’hôtellerie-restauration. 

« La contrepartie, c’est qu’il faut absolument que l’entreprise ait cette capacité d’accueil », précise Thierry Grégoire. Autant les saisonniers sédentaires ont de la famille dans le territoire qui peut les loger, autant cette population qui vient de Tunisie, il faut la loger. »

RENCONTREZ CES TOPPERS DE L’HORECA ET DU CATERING.
Voulez-vous également votre établissement horeca ou entreprise de catering dans ce carrousel? CLIQUER ICI.

Logement

Thierry Grégoire en appelle notamment aux pouvoirs publics : proposer des logements à bas coût, afin de réduire la facture payée par les patrons pour héberger leurs saisonniers.

Partagez cet article!

Connaissez-vous d’autres professionnels, cuisiniers amateurs, collègues, amis et/ou connaissances qui pourraient également bénéficier de nos articles de blog? Nous serions très heureux si vous partagez cet article dans votre réseau. C’est facile avec les boutons de médias sociaux ci-dessous. Merci!

Sources : UMIH, France TV Info

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

abonnez-vous gratuitement

Abonnez vous gratuitement à Horeca Webzine et recevez les news, des conseils précieux, faits divers, histoires inspirantes et offres de et pour le secteur horeca dans votre boîte aux lettres toutes les deux semaines le samedi matin.

Sans rien faire de plus, vous courez également la chance de gagner de nombreux cadeaux culinaires toutes les deux semaines.

Afin de personnaliser la newsletter, nous aimerions savoir qui vous êtes. Pour chaque liste cochées, vous recevrez une newsletter personnalisée.

L'abonnement gratuit à Horeca Webzine peut être résilié à tout moment.

NOUVEAUX POSTES