Aujourd’hui l’employeur doit se ‘vendre’ auprès des candidats

5/5
Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
employeur-employé :démissions tsunami

Que font les employeurs pour attirer et retenir leurs employés? Pour répondre à ces questions, nous nous tournons d’abord vers un secteur qui peine particulièrement à recruter depuis la crise sanitaire: l’hôtellerie.

Vague de démissions : « Le rapport de pouvoir entre employés et employeurs s’est complètement inversé »

C’est un tsunami qui frappe de plus en plus de pays. Une déferlante de démissions, dans des secteurs aussi nombreux que variés. La tendance a commencé aux Etats-Unis. En 2021, quarante-sept millions d’Américains ont quitté leur emploi. La vague a ensuite déferlé sur la France : un demi-million de démissions rien qu’au premier trimestre 2022. La Belgique n’est pas épargnée. Le phénomène porte même un nom: « la Grande Démission ». 

RENCONTREZ DES FOURNISSEURS HORECA ET CONSULTANTS TRÈS FIABLES.
Voulez-vous également votre entreprise dans ce carrousel ? CLIQUER ICI.

Démissions en cascades chez les jeunes 

Des nombreux employés prennent la décision de tout plaquer. La tendance est particulièrement marquée chez les moins de 25 ans. Selon le secrétariat social Acerta, un contrat sur dix a déjà été rompu cette année dans cette tranche d’âge. C’est deux fois plus que l’année dernière. 

Selon Securex, on ne peut néanmoins pas encore parler de « Grande Démission » en Belgique. Cela dépend en fait des entreprises et des secteurs. L’Union des Classes Moyennes s’attend à un nombre de démissions record dans les PME. « On est déjà à 7% de démissions en 7 mois, entre janvier et juillet. C’est presqu’autant que l’année dernière alors que l’année est loin d’être finie » nous communique le porte-parole de l’UCM. 

Pour Laurent Taskin, professeur de management à l’UCLouvain, on est à un tournant. « Le rapport de pouvoir s’est inversé entre l’employeur et l’employé ». 

tsunami des demissions

l’Horeca comme exemple

Comment s’adaptent les employeurs à ces changements radicaux? Que font-ils pour attirer et retenir leurs employés? Pour répondre à ces questions, nous nous tournons d’abord vers un secteur qui peine particulièrement à recruter depuis la crise sanitaire: l’hôtellerie. 

Nous sommes accueillis au Martin’s Hotels de Louvain-la-Neuve, où pas moins de dix postes sont à pourvoir. « On recherche des profils à tout niveau » explique la Directrice des Ressources Humaines, Pauline Bernard. « On a des postes vacants en salle, en cuisine, des postes de chef de département, de valet ou femme de chambre, de chef de réception. Et certaines de ces offres sont vacantes depuis déjà longtemps! »

 

RENCONTREZ CES TOPPERS DE L’HORECA ET DU CATERING.
Voulez-vous également votre établissement horeca ou entreprise de catering dans ce carrousel? CLIQUER ICI.

On assiste à une guerre des talents

Pour Pauline Bernard, on assiste à une véritable guerre des talents. « C’est vraiment tendu. On est obligés de faire beaucoup plus pour attirer qu’auparavant. On s’est repositionnés sur les réseaux sociaux, on essaie d’attirer avec d’autres choses que le salaire à proprement parler. Le travailleur attend beaucoup plus de l’employeur qu’avant. Il veut un vrai package, de la flexibilité, des possibilités d’évolution, etc. »

Au cours des entretiens d’embauche, le rapport de force s’est complètement inversé. « Aujourd’hui, c’est l’employeur qui doit se vendre auprès de l’employé. Les candidats font leur shopping, ils font des entretiens à gauche à droite et n’ont plus de tabous. Ils parlent ouvertement de ce que propose la concurrence pour faire leur marché » ajoute Pauline Bernard. 

La relation employeur – employé

Avec ces vagues de démissions, c’est tout le recrutement qui se retrouve chamboulé. Avant, le diplôme et l’expérience avaient une importance capitale. Aujourd’hui, c’est la mentalité du candidat qui semble passer au premier plan. Les employeurs sont forcés d’être moins sourcilleux. 

Côté travailleurs, le salaire ne suffit plus. L’équilibre vie professionnelle-vie privée revêt aujourd’hui une importance capitale. Un tendance qui semble révolutionner le marché de l’emploi. 

Partagez cet article!

Connaissez-vous d’autres professionnels, cuisiniers amateurs, collègues, amis et/ou connaissances qui pourraient également bénéficier de nos articles de blog? Nous serions très heureux si vous partagez cet article dans votre réseau. C’est facile avec les boutons de médias sociaux ci-dessous. Merci!

Source: RTBF

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

abonnez-vous gratuitement

Abonnez vous gratuitement à Horeca Webzine et recevez les news, des conseils précieux, faits divers, histoires inspirantes et offres de et pour le secteur horeca dans votre boîte aux lettres toutes les deux semaines le samedi matin.

Sans rien faire de plus, vous courez également la chance de gagner de nombreux cadeaux culinaires toutes les deux semaines.

Afin de personnaliser la newsletter, nous aimerions savoir qui vous êtes. Pour chaque liste cochées, vous recevrez une newsletter personnalisée.

L'abonnement gratuit à Horeca Webzine peut être résilié à tout moment.

NOUVEAUX POSTES